Boucher et les peintres du Nord

 

Boucher et les peintres du Nord

 

9 octobre – 14 décembre 2004

en collaboration avec la Wallace collection de Londres

 

Boucher - musée de Besançon

Quelque célèbre qu’il soit encore aujourd’hui, le peintre François Boucher (1703-1770) reste victime d’un préjugé défavorable dû à l’excessive diffusion d’un aspect fragmentaire de son œuvre, l’aspect « galant ». On oublie trop qu’il fut un artiste très complet qui, autodidacte, se forma d’une manière extrêmement méthodique et il convient, pour prendre la mesure de son œuvre, de revenir sur cette formation. Tel est le propos de cette exposition.

 

L’étude d’œuvres de peintres des écoles du Nord a joué un rôle déterminant dans la formation de Boucher. Cette influence profonde s’est exercée de diverses manières : à vingt ans, Boucher regarde Wouwerman et Berchem ; lors de son séjour en Italie, il copie Bloemaert ou s’en inspire ; plus tard, dans sa maturité, ce sont les dessins à la plume de Rembrandt qui retiennent toute son attention. En fait, l’influence de la peinture nordique est sensible dans l’ensemble de son œuvre.

 

Le tricentenaire de la naissance du peintre est l’occasion de traiter cet aspect méconnu de l’art de Boucher. L’exposition et le catalogue qui l’accompagne permettent de faire le point des connaissances les plus récentes sur le goût nouveau des collectionneurs français pour les sujets nordiques, et d’aborder la question des relations de Boucher avec les amateurs de son temps et leurs collections d’œuvres d’art. Célèbre de son temps mais dispersée à la mort du peintre, la collection personnelle d’œuvres nordiques de Boucher est également évoquée.

 

Télécharger le communiqué de presse : PDF iconcp-boucher_et_les_peintres_du_nord.pdf