Les bonnes feuilles des Magnin

Les bonnes feuilles des Magnin

Cent dessins français de la collection

 

17 janvier - 4 mai 2008

 

dessin musée magnin
Parallèlement à leur passion pour la peinture, les Magnin ont acquis des dessins qui révèlent une volonté de constituer une histoire de l’art sans préjugés, à l’écart des modes. Dans de nombreux cas, les auteurs des dessins sont des peintres que les Magnin ont collectionnés parallèlement pour leurs œuvres picturales, révélant ainsi un souci de cohérence ; dans d’autres cas, c’est le hasard des ventes publiques ou l’intérêt spécifique pour une expression graphique qui ont joué. 

La publication – en ligne – du catalogue des 430 dessins français du musée est l’occasion de sortir une centaine d’entre eux du cabinet où ils sont conservés. L’ensemble laisse paraître une étonnante diversité de manières, de sujets et d’humeurs. Le spectre s'étend de la première pensée rapidement esquissée au dessin achevé préparatoire à la gravure ou au tableau, de pièces raffinées à la caricature.

Maurice et Jeanne Magnin ont exprimé une prédilection pour l’art parisien du milieu du XVIIe siècle (S. Bourdon, E. Le Sueur), pour le néo-classicisme (J.-L. David et ses élèves), pour les romantiques (T. Géricault, les Devéria, Roqueplan), autant que pour des petits maîtres de la deuxième moitié du XIXe siècle injustement méconnus à leurs yeux (tels A.X. Leprince, E. Giraud, F. Régamey). Comme en peinture, ils ont affiché un goût pour le portrait (L.L. Boilly, J. Heim) et le paysage (L. Cabat, E. Cicéri). Mais c’est à travers le dessin que l’on perçoit le mieux leur intérêt pour le XVIIIe siècle, de C. Gillot à G. Doyen, de F. Boucher à F. Vincent, de C. van Loo à J. Gamelin.

La présentation a lieu dans les salles françaises du musée, avec les cadres d'origine, restaurés pour l'occasion.

 

Télécharger le communiqué de presse : cp_les_bonnes_feuilles_des_magnin.pdf

L'album de l'exposition est disponible à la boutique du musée (12€)