Praga Magica 1600

 

 

Praga Magica - musée Magnin
Praga Magica 1600

L’art à Prague au temps de Rodolphe II

 

13 septembre – 15 décembre 2002

en collaboration avec le château de Prague

 

 

 

Prague doit une part de son éclat à un souverain qui a fait de cette ville une capitale des arts. Petit-fils de Charles-Quint et neveu de Philippe II d'Espagne, Rodolphe II (1576-1612), empereur du Saint-Empire romain germanique, quitte Vienne pour établir sa résidence permanente à Prague en 1583. Jusqu'en 1612, il poursuit et amplifie une tradition familiale de mécénat qui, dans le domaine de l’art, se manifeste par la constitution d’une collection privée et une politique de commande, avec le réaménagement et la décoration du château à partir de 1590. Rodolphe II attire pour mener à bien ses projets de nombreux artistes de haut niveau venus des Flandres, des Pays-Bas, d'Allemagne et de Suisse, qui ont souvent séjourné en Italie. L'Empereur constitue ainsi un véritable foyer artistique, comparable à celui de Fontainebleau sous François Ier. Le maniérisme y brille d'un dernier et brillant éclat, conjuguant les influences italienne et nordique.

 

Le goût de l’Empereur - pour la peinture d’histoire, la mythologie, l'érotisme, le style de Corrège et de Baroche, les productions bizarres et merveilleuses de la nature - constitue un facteur d’homogénéité artistique de ce foyer pragois, que renforce la collaboration entre peintres, sculpteurs et artistes décoratifs dans la réalisation des œuvres et de décors réalisés pour l'Empereur et l'aristocratie. Grâce à cette heureuse conjoncture, plusieurs d’entre eux donnèrent durant cette période le meilleur de leur production.

 

Mettre en valeur les effets de cette stimulation réciproque est l’un des propos de l’exposition, dont le sujet est abordé pour la première fois en France, alors qu'il a souvent été traité – et avec succès – à l’étranger. Préparée par le musée Magnin en collaboration avec le château de Prague, l'exposition regroupe 19 peintures, 28 dessins, 26 objets d'art, 12 estampes et 2 sculptures provenant des collections publiques françaises et tchèques.

 

Télécharger le dossier de presse : PDF icondp_praga_magica.pdf