Homme nu renversé sur le sol

Homme nu renversé sur le sol

Homme nu renversé sur le sol

Partager
Origine et date: 
Vers 1817

Cette petite étude fut réalisée dans le cadre d’une série de tableaux consacrés à la course de chevaux semi-sauvages qui concluait le carnaval à Rome, où Géricault séjourna en 1817. Délaissant la course elle-même, l’artiste s’intéressa aux préparatifs et à la lutte entre l’homme et l’animal fougueux.

Le personnage tombé à terre apparaît dans deux dessins (musée du Louvre et collection suisse). Jeanne Magnin évoque la sûre anatomie du modèle d’atelier, soutenant le raccourci puissant et l’équilibre hardi du jeune homme jeté à terre.

Cette figure anonyme, dont la résistance à l’adversité s’exprime par son arrimage au plan incliné sur un fond abstrait, entre ombre et lumière, entre terre et ciel, est d’une gravité rendue émouvante par l’éclairage dramatique et la jambe en état d’apesanteur.