Paysage au Serpent

Paysage au Serpent

Paysage au Serpent

Partager
Origine et date: 
1793
Artiste(s): 
1767
1824

Ce paysage imaginaire et luxuriant possède un illustre antécédent chez Poussin. Au raffinement de la végétation du premier plan, issu du compagnonnage avec le paysagiste Péquignot, se superpose la forme pyramidale de la montagne, qui confère une monumentalité à la composition. Esprit cultivé, Girodet enrichit le paysage d’une composante littéraire : la scène pourrait faire référence au récit d’Eurydice tombant en Enfer, dans la version des Géorgiques de Virgile. L’artiste joue de l’opposition entre la grâce du personnage allongé (à droite), inspiré de la célèbre Ariane endormie et utilisé pour l’Endymion peint à la même période, et le sentiment du Sublime, insufflé par la chute imminente du personnage féminin : deux pôles de l’esthétique néo-classique.