La femme au livre

La femme au livre

La femme au livre

Ecoles du nord
Partager
Origine et date: 
1665

La maîtrise du peintre, l’un des plus grands portraitistes hollandais du XVIIe siècle, est éclatante dans cette représentation traitée avec élégance et naturel. Son titre semble en faire une « scène de genre » empruntée à la vie familière de la riche bourgeoisie. Une dame aux vêtements cossus montre avec grâce, dans un livre ouvert, un court poème de Jan Vos (un ami du peintre) : il s’agit d’un dialogue sur le vin, entre un homme qui vante la boisson de Bacchus et une femme qui rappelle les méfaits de l'intempérance. Et le geste de la main paraît insister sur la deuxième opinion.


Néanmoins, l'absence de décor empêche de réduire ce tableau à une scène anecdotique. C'est bien d'un portrait qu'il s'agit et le peintre n'a pas dissimulé le haut front bombé de son modèle, ni ses sourcils asymétriques et son regard peu expressif malgré l'amorce du sourire. Il détaille avec soin la richesse des matières qui composent sa toilette (velours, fourrure, soie). La  parure est réduite aux deux perles en pendants d'oreilles. La coiffe, simple bagnolette de fine batiste sans dentelle, met en valeur par sa blancheur le teint du visage. La physionomie, le costume et l'opinion de cette élégante bourgeoise sont un éloge de la modération sur fond de coloris et de matières qui évoquent la sensualité.