Vénus donnant ses armes à Énée

Vénus donnant ses armes à Énée

Vénus donnant ses armes à Énée

Ecoles du nord
Partager
Origine et date: 
1668
Artiste(s): 
1641
1711

Ce tableau est une première idée pour une toile conservée au musée Mayer van den Bergh (Anvers), datée de 1668.L’iconographie est fidèle au chant VIII de l’Énéide de Virgile. Vénus, la mère d’Énée, demande à son époux Vulcain de forger des armes prestigieuses pour son fils qui s‘apprête à aller fonder Rome. Parmi elles se trouve le fameux bouclier fabriqué par les Cyclopes. Lairesse choisit le moment où Vénus présente à son fils les armes en or qui le rendront invincible. Dans l’angle inférieur gauche, un dieu-fleuve symbolise le Tibre qui, peu auparavant, avait chaleureusement accueilli le héros en l’exhortant au courage et en lui indiquant le futur site de Rome.

Le goût pour la gestuelle et la plasticité des formes, de même que l’utilisation d’un bleu métallique dans le drapé placé au-dessus de Vénus opposé au rouge vif du manteau d’Énée, rappellent tout ce que Lairesse a retenu de sa formation liégeoise. Une audace accrue dans le traitement réaliste du nu et le coloris suggèrent que le peintre se met au goût de ses clients hollandais.