Image collection header

École française

XVIe-XIXe siècle
Poliphile au bain avec les nymphes (c) RMN-Grand Palais (musée Magnin) / Daniel Chenot
Poliphile au bain avec les nymphes
Peinture

Poliphile au bain avec les nymphes

Eustache Le Sueur fait son apprentissage dans l’atelier de Simon Vouet (1590-1649) et devient l’un de ses principaux collaborateurs. Son style, d’abord très marqué par l’exubérance décorative de son maître, se discipline autour de 1645, après le séjour parisien de Nicolas Poussin (1594)-1665) et sous l’influence des estampes de Raphaël. Le Sueur ne se départit pas d’une élégance linéaire inspirée de l’art de Fontainebleau.

Le titre de cette peinture - datée entre 1636 et 1644 - est tiré d’un célèbre ouvrage de Francesco Colonna, Le Songe de Poliphile et fait partie d’une série de huit tableaux destinés à être transposés en tapisserie. Dans l’épisode ici représenté, Poliphile est invité à se baigner par cinq nymphes, qui personnifient aussi les cinq sens. Voulant puiser de l’eau à une fontaine de type Manneken-Pis, il se voit intempestivement arrosé.

En évoquant les fantaisies antiquisantes de la Renaissance et le thème, si prisé à Fontainebleau, des femmes au bain - lieu par excellence de l’exaltation des sens - Le Sueur évolue vers le raffinement et la retenue de l’atticisme.

Autres collections

Media Name: 12-513846.jpg

Sculptures

Media Name: bon_durand_ferme_basse_definition_92-001580-02.jpg

Mobilier